Mot-clef : René Jacobs

Don Giovanni, la révolution Jacobs

Don Giovanni, la révolution Jacobs

Après les concerts à Paris et à Bruxelles, Harmonia Mundi édite dans un luxueux coffret le Don Giovanni de René Jacobs. C’est peu dire que ce coffret était des plus attendus après une Clemenza di Tito intrigante mais parfois très irritante. Dès les premières notes de ce Don Giovanni, l’oreille est accrochée par le flot musical. Bien évidement c’est le travail de René Jacobs qui attire l’esprit. Dans un passionnant livret ...
Cesti défendu par des superstars, courez-y !

Cesti défendu par des superstars, courez-y !

Quelle bonne idée de diffuser l’enregistrement de ce concert datant de 1980 ! En 27 ans, il n’a pas pris une ride. Il est même tout à fait émouvant de retrouver une telle brochette de vedettes en devenir. Le mérite principal revient à René Jacobs qui est à l’origine du programme. Il le présente longuement au début de chaque partie, en allemand… Un pasticcio n’est pas une simple suite d’airs. Ceux-ci sont ...
La poétique du Merveilleux

L’Orfeo par René Jacobs et Trisha Brown, la poétique du Merveilleux

Festival d’Aix 2007 Produit en 1998 au Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles, le spectacle de l’Orfeo (disponible aujourd’hui en DVD) qui conjugue les talents de René Jacobs et Trisha Brown restera sans doute une des plus belles versions de l’ouvrage du maître de Mantoue. En fin connaisseur de cette époque charnière de l’histoire de la musique, René Jacobs sait allier l’authenticité d’un style (se fiant aux deux éditions de ...
Une étoile est née !

Lawrence Brownlee, une étoile est née !

Tancredi à Pleyel Il serait logique que les mélomanes parisiens se rendent dans la première salle d’opéra de France pour entendre les voix nouvelles, les stars de demain et d’aujourd’hui. Or, tandis qu’à l’ONP on peut entendre l’inusable Christine Schäfer en Traviata ou la sempiternelle Mireille Delunsch en Elsa, c’est salle Pleyel qu’il faut aller pour assister dans la même semaine aux débuts parisiens de Janice Baird ou du ténor rossinien ...
Deux symphonies de Mozart passées à la moulinette

Deux symphonies de Mozart passées à la moulinette de René Jacobs

Après la formidable réussite des Saisons de Haydn, et plus récemment d’un Messie de Haendel moins parfait mais néanmoins réussi, c’est avec le plus grand intérêt que nous attendions ces deux symphonies majeures de Mozart, enregistrées avec le même Freiburger Barockorchester. Hélas, cent fois hélas, les bras nous en sont tombés dès l’écoute des premières mesures de la Prague et malgré nos efforts de réécoute (cent fois sur le métier ...
La Monnaie de Bernard Foccroulle

La Monnaie de Bernard Foccroulle

C’est de tradition, un directeur d’opéra qui termine son mandat se voit célébrer par un ouvrage. Gérard Mortier, le prédécesseur de Bernard Foccroulle au Théâtre Royal de La Monnaie de Bruxelles, avait eu son peu modeste La Monnaie de Gérard Mortier. Son successeur n’étant pas adepte du culte de la personnalité, il se retranche derrière un humble : La Monnaie, les coulisses de l’Opéra. Le programme de ce livre est de retracer ...
Truculentes Noces

Truculentes Noces

Succulent ! Truculent ! Bondissant ! Ces Noces de Figaro nous font la démonstration d’une formidable prouesse d’acteurs. Sans doute serait-il loisible de trouver voix plus parfaites mais l’excellence de la mise en scène de Jean-Louis Martinoty, vive, aux incessants rebondissements, ainsi que les décors, sobres et baroques à la fois, relèguent les chanteurs quelque peu fatigués au second plan. Les Noces de Figaro, opéra buffa en quatre actes et quatre pôles majeurs ...
Un Messie de toute beauté (Père Noël, si tu m’écoutes…)

Un Messie de toute beauté par René Jacobs

Depuis plus de deux cent cinquante ans, Messiah (son véritable titre, sans article) de Haendel rassemble les foules, que l’on soit croyant ou non, mélomane ou non avec toutes les combinaisons possibles entre les deux états que vous voudrez. Une certaine immédiateté ou proximité se dégage de cette œuvre qui possède un côté fascinant que beaucoup de partitions classiques de cette envergure n’ont pas, loin s’en faut. Le texte – ...
L’Orfeo selon Trisha Brown

L’Orfeo selon Trisha Brown

Cet Orfeo marque les débuts du label Harmonia Mundi dans l’édition sur support DVD, et cette arrivée s’avère tonitruante, à la fois par le spectacle proposé et par la qualité de réalisation du coffret. En effet tant au niveau du plantureux documentaire que du soin apporté au boîtier de présentation, ce DVD établit un nouvel étalon en matière de production audiovisuelle d’opéra. L’art lyrique est un genre luxueux et on ...
Don Giovanni par la case René Jacobs II

Don Giovanni par la case René Jacobs II

Opéras en concert à Pleyel La tournée européenne pendant laquelle René Jacobs présente alternativement le Don Giovanni de Mozart dans la version de la création à Prague en 1787et de sa reprise à Vienne en 1788, faisait ces 28 et 29 novembre escale à la Salle Pleyel. Excellente occasion de rafraîchir nos oreilles contemporaines, habituées à entendre le plus souvent un mixage des deux. Quelles en sont les principales différences ? Pour faire ...
Don Giovanni par la case René Jacobs I :

Don Giovanni par la case René Jacobs I

Affluence des grands soirs au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles pour applaudir l’une des explorations mozartiennes de l’icône locale : René Jacobs. Il y a un an, la même équipe avait offert, dans ces lieux, une version peu convaincante de La Clemenza di Tito (lire ici, la chronique de notre collègue Richard Letawe). Fort heureusement, ce nouveau concert fait renouer le chef gantois avec les grands succès que furent ses ...
Mozart, La Clemenza di Tito

La Clemenza di Tito par René Jacobs

Longtemps restée en marge des autres opéras de Mozart, La Clémence de Titus suscite désormais un intérêt presque démesuré. Les principaux détracteurs de cette œuvre s’en prenaient aux récitatifs, qu’ils attribuaient à Süssmayr ; l’unique présence de copies, parfois corrigées de la main du maître de Salzbourg, ne fait que confirmer la faiblesse de cette hypothèse. Une autre incertitude réside dans le fait que Mozart aurait bâclé l’œuvre en moins de ...
Ennui et gadgets

Ennui et gadgets

Le couronnement de Poppée Lors de sa création au Théâtre des Champs-Élysées, cette production du Couronnement de Poppée avait suscité quelque scandale et provoqué des articles généralement acerbes dans une presse globalement négative. Pour cette reprise à la Monnaie, il semble que certains détails sulfureux ont été modifiés, car dans ce que nous avons vu à Bruxelles, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, la production suscitant plutôt l’indifférence ...
Cahin-caha

La Clemenza di Tito par Jacobs cahin-caha

Un grand opéra de Mozart, une star du mouvement baroque, belge de surcroît, à la direction, des chœurs et un orchestre parmi les plus réputés, une distribution de premier choix, et surtout, une seule représentation, tous les ingrédients d’un succès de billetterie étaient réunis, et effectivement, le Palais des Beaux Arts était rempli ce soir. A la tête de cette soirée, René Jacobs, qui a obtenu ses galons de grand mozartien ...
Les promesses d’un jeune chœur belge

Les promesses d’un jeune chœur belge

Eté musical de Roisin Chaque fin de mois d’août depuis vingt ans, Roisin accueille l’Eté Musical, dont la programmation est réalisée avec beaucoup de flair et de goût de la découverte par son fondateur Willy Decamps. En trente ans, les artistes prestigieux et les futures « vedettes » ont été nombreuses à faire le détour par ce village situé dans la très belle région des Hauts Pays, à quelques centaines de mètres de ...
Don Quichotte, un jeune homme de 400 ans

Don Quichotte, un jeune homme de 400 ans

Innsbrucker Festwochen Le festival d’Innsbruck est avec celui de Beaune, la référence mondiale en matière de musique baroque. Sous la conduite artistique de René Jacobs, la cité olympique accueille chaque année des concerts et des représentations d’opéras. En ce samedi pluvieux du mois d’août, le public se pressait devant l’imposant et massif Landestheater pour assister à la première du très rare Don Quichotte a Sierra Morena du Florentin Francesco Conti à ...
Festival du Baroque du Pays du Mont-Blanc

Festival du Baroque du Pays du Mont-Blanc

IXe Festival baroque En Haute-Savoie, entre Chamonix et Megève, Cordon, village montagnard idéalement préservé (870 m d’altitude) dévoile tout le charme des sites perchés en pleine nature. Seul à être surnommé (avec raison), le « balcon du Mont-Blanc », il offre en vue panoramique un point de contemplation exceptionnel sur les cimes alpines, des Grands Charmoz jusqu’à l’aiguille de Tricot, avec accent central et majeur, un angle direct sur le Mont-Blanc, souverain, wagnérien… ...
Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford »

Haydn : Symphonies n°91 & 92 « Oxford » par René Jacobs

L’automne passé, Les Saisons de Haydn sous la baguette de René Jacobs placé à la tête de ce même Orchestre baroque de Freiburg in Breisgau suscitaient un unisson de louanges (lire l’article). Chaque parution de la phalange allemande est un réel bonheur, à l’instar — également — de ce CD de concerti du protégé des Esterházy, concerti par ailleurs défendus merveilleusement par Andreas Staier et Gottfried von der Goltz (lire l’article). La ...
mc_chappuis-300x4381

René Jacobs et la Brockes-Passion de Telemann : Inattendue Marie-Claude Chappuis

Grand défenseur des partitions méconnues du répertoire hambourgeois du XVIIIe siècle, on se souvient entre autres de ses enregistrements magistraux du Crœsus de Keiser et de l’Orpheus de Telemann, René Jacobs est venu la semaine dernière à Bruxelles présenter au public la rare Brockes-Passion de de cernier compositeur. Cette œuvre créée en 1716 à Hambourg est la première d’une série de 46 passions composées par le compositeur de Magdebourg, et ...
Cocaïne et music hall

Cocaïne et music hall

Le Couronnement de Poppée Poursuivant leur relecture de l’histoire romaine, le duo McVicar/Jacobs reprend du service au théâtre des Champs Elysées où l’on avait salué leur Aggripina de Haendel, pêchue voire pétaradante. Pour cette nouvelle rentrée parisienne, René Jacobs retrouve le Couronnement de Poppé de Monteverdi (déjà dirigé à Montpellier en 1989 et gravé au disque chez Harmonia Mundi en 1990). Les spectateurs familiarisés par « une équipe gagnante » voire un « système » ...
seasons_jacobs

Les Saisons de Haydn par René Jacobs

C’est avec un pur chef d’œuvre que Joseph Haydn (1732-1809) fera son entrée dans le XIXe siècle : Les Saisons, oratorio créé en 1801. Ce siècle verra les dernières œuvres de ce grand génie et, à sa fin, les premières d’Arnold Schönberg. Schönberg fera à son tour basculer la musique dans le XXème siècle avec une autre grande oeuvre vocale : les « GurreLieder », qu’il acheva en 1901. Dans les cinq dernières années que ...
Pour la charmante Suzanne...

Pour la charmante Suzanne…

Les Noces de Figaro S’il est désormais acquis que l’on puisse jouer indifféremment sur instruments anciens ou modernes les opéras de jeunesse du Maître de Salzbourg comme Mitridate, Zaïde, La Finta Giardiniera, ainsi que les singspiel : L’enlèvement au Sérail, La Flûte Enchantée, sans oublier des opera seria comme Idoménée et La Clémence de Titus, le débat demeure toujours ouvert en ce qui concerne la fameuse « trilogie da Ponte », chef d’œuvre significatif ...
cd_hm_nozze-300x2681

Les Noces de Figaro par René Jacobs : Engagé

Après un Così fan tutte très remarqué, René Jacobs propose son deuxième volet de la trilogie Da Ponte/Mozart. Le Nozze di Figaro qu’édite Harmonia Mundi rassemble quatre des neufs solistes — seulement — qui ont chanté en version concertante le chef d’œuvre lyrique de Mozart à Montreux le 7 septembre 2001. « Je suis d’avis qu’il faut que six à douze mois se passent entre une production telle que celle-ci et ...
Tragédie palatine

Tragédie palatine

Retour d’une belle production de l’Agrippina de Haendel Il est malaisé de classer Agrippina, jubilatoire comédie satirique et corrosive, laquelle provoque dans la salle une tempête de rires. En effet, cette joyeuse parade pourrait tout aussi bien s’intituler Les Lauriers de César ! Un authentique festival de bel canto, aux mélodies profuses, sans la moindre afféterie. Haendel, alors âgé de vingt-quatre ans, brocarde le surprenant univers des mœurs palatines, via une ...
II. L’Opéra en Italie après Monteverdi

L’Opéra en Italie après Monteverdi

C’est à Rome que le genre va connaître un premier développement sous l’impulsion des princes Barberini, neveux du pape Urbain VIII qui font construire dans leur palais un théâtre privé de 3 000 places où ils donnent de fastueux spectacles faisant appel à de multiples machines. Domenico Mazzocchi (1592-1665) l’inaugure en 1624 avec la Catena d’Adone. Suivront d’autres créations, de Luigi Rossi (1597-1653) ou Stefano Landi (1590-1655), notamment Sant’Alessio, premier ...

Gassmann, Vivano le mamme !

René Jacobs / Jean-Louis Martinoty Cet Opera seria de Florian Leopold Gassmann (1729-1774) dirigé par René Jacobs et mis en scène par Jean-Louis Martinoty est le spectacle idéal pour remonter le moral, celui des esprits chagrins et autres dépressifs chroniques en cette époque de morosité ! Il est donc regrettable que cette comédie burlesque au dessein satirique ne connaisse que fort sporadiquement les faveurs de la scène. En effet, elle apporte un ...

Rinaldo Maccione fait son cinéma aux Croisades

Georg Friedrich Haendel « Rinaldo » Les mauvaises idées (surtout les plus basses) font davantage d’émules que les bonnes. Elle se propagent même à la vitesse de la lumière ! Il suffit que, pour Salzbourg 2001, Monsieur Mortier ait requis la collaboration scabreuse d’un metteur en scène bêtement provocateur dans La Chauve-Souris, par exemple. On y admirait - en vrac - masturbation, fellation, sodomie, etc… Bon sang, mais c’est bien sûr ! Que ...

Noces ensorceleuses

Le Nozze di Figaro Production splendide que ces Noces de Figaro, une production comme on aimerait en voir plus souvent et dont il faut féliciter le Théâtre des Champs-Elysées. Une mise en scène pétillante de charme, de sensualité, de malice, pleine de tact et de goût, une vraie fête pour les sens. On sort de ce spectacle heureux, et l’on a envie de faire la… noce, continuer dans le même élan ...