Mot-clef : Richard Wagner

Meisters0587

Splendides Maîtres chanteurs à Cologne

La situation ne pourrait être plus absurde. Quelques jours seulement après la grande débâcle – Uwe Eric Laufenberg, directeur de l’opéra depuis 2009 ayant réussi à lui redonner sa renommée internationale, démissionne de son poste car la Ville de Cologne n’augmente pas son budget tel qu’il le désire – l’Opéra de Cologne offre des Maîtres chanteurs comme Bayreuth ne sait pas en offrir. Un grand chef, une distribution de haut ...
Stemme_Nina©Tanja_Niemann

Belle Walkyrie munichoise à Paris

Un an après leur Parsifal parisien, les mêmes troupes du Staatsoper de Munich emmenées par leur chef Kent Nagano revenaient au Théâtre des Champs Elysées pour une Walkyrie de concert qui, comme le Parsifal, bénéficiait d’une intéressante distribution vocale. Et de ce point de vue, le premier acte sera à marquer d’une pierre presque blanche tant les trois principaux protagonistes, mais surtout le duo des jumeaux, firent preuve d’une exceptionnelle vaillance, ...
sony_rafael_kubelik

Rafael Kubelík, poète de l’orchestre

Dans sa belle série Masters qui nous a déjà valu de superbes rééditions d’interprétations légendaires, dont de remarquables Charles Munch, Sony Classical vient de republier en un élégant petit coffret les enregistrements que Rafael Kubelík (1914-1996) a accompli pour la CBS, après avoir été un artiste EMI puis Deutsche Grammophon. Et cette réédition nous comble de joie, car Kubelík était un musicien, un artiste parmi les purs, qui contrairement à ...
bruno_taddia

Cycle Debussy au Musée d’Orsay

Dans le cadre de l'exposition présentée au Musée de l'Orangerie sur Debussy et les arts, deux jeunes artistes italiens ont proposé un plaisant récital. Il est bien improbable que Debussy ait jamais eu connaissance des compositions de Wagner, de Nietzsche et de Schoenberg données en première partie. Pas de révélation, d'ailleurs, dans ces raretés, souvent des œuvres de jeunesse : sans doute la ballade des Deux grenadiers, traduite de Heine, ...
modl_hanssler

Martha Mödl, portrait d’une légende

« Portrait d’une légende », c’est le titre que le label Profil Hänssler a choisi pour son hommage à Martha Mödl lors de son centième anniversaire. Et qui mériterait mieux cette épithète que la légendaire héroïne du Nouveau Bayreuth ? Plus ou moins autodidacte, elle entame sa carrière juste après la Deuxième Guerre Mondiale. Véritable mezzo par la couleur et l’extension de sa voix, elle affronte pourtant vite des emplois de soprano. Et ...
delius_partie

Frederick Delius et la Scandinavie

Anglais d’origine allemande, Frederick (Fritz) Delius (1862-1934), contrairement à son compatriote et contemporain Edward Elgar (1857-1934), a vécu comme un cosmopolite à la recherche d’un destin singulier avec possiblement, comme corollaire, une postérité trop modeste eu égard aux qualités intrinsèques de sa musique. « La musique est un cri de l’âme. Elle est une révélation, une chose que l’on doit vénérer » (Delius, 1917) Avant de nous concentrer sur les rapports que Delius entretint avec ...
Philippe Cassard _vign

Debussy avant le Prélude à l’après-midi d’un faune

Le grand debussyste Philippe Cassard est plus que jamais actif en cette année du 150e anniversaire de la naissance du compositeur. Après un récital de mélodies auprès de Natalie Dessay avec quelques pièces inédites, c’est cette fois avec Stéphanie d’Oustrac et de François Chaplin qu’il donne un concert rassemblant des œuvres écrites avant Le Prélude à l’après-midi d’un faune (1894). Ce sont donc des compositions de jeunesse, où son originalité ...
tomas_transtromer-c

Allusions musicales dans l’œuvre poétique de Tomas Tranströmer

Musique, bruit et silence La poésie de Tranströmer génère un monde musical paradoxal, aux frontières incertaines, au sein duquel il organise de multiples rebondissements toujours brefs, concentrés, percutants. Son rapport à la musique, au bruit et au silence ponctue régulièrement ses textes qui viennent de (re)paraître en traduction française sous le titre générique de « Baltiques.  Œuvres complètes 1954-2004 » chez la nrf, collection Poésie/Gallimard. Traduit du Suédois et préfacé par Jacques ...
swf_wagner_ring_furtwangler

Le Ring par Furtwängler à la Scala idéalement restauré

Même si à l’origine elles n’étaient pas destinées à une publication discographique, nous pouvons vraiment nous estimer heureux d’avoir à notre disposition deux réalisations intégrales du Ring des Nibelungen, toutes deux italiennes, par Wilhelm Furtwängler ; car hélas, EMI s’y est pris trop tard, en 1954, l’année même de la mort du chef, pour son intégrale studio dont seule une admirable Walkyrie a vu le jour… Ainsi le plus grand interprète ...
Nelsons Andris_12_vign

Le Tristan plein de fougue d’Andris Nelsons

C’est à peine éteints les derniers accords du Parsifal dirigé par Daniele Gatti, qu’un nouveau drame wagnérien venait emplir de son flux musical continu le Théâtre des Champs Elysées, puisque le jeune Andris Nelsons allait prendre les commandes d’un Tristan tout à son image à la tête de son orchestre de Birmingham. A l’évidence les deux chefs offrirent des visions bien distinctes. Le premier tout en rigueur et sobriété, dirigeant ...
dutton_german_composers_conduct (1)

Raretés historiques allemandes chez Dutton

Voici un CD Dutton supplémentaire de la belle série consacrée à des compositeurs – chefs d’orchestre dirigeant leurs propres œuvres. En l’occurrence, ce disque est consacré à des compositeurs allemands se dirigeant eux-mêmes, sauf évidemment Siegfried Wagner qui rend hommage à son illustre père par le disque. Il s’agit d’un excellent aperçu, très divers sinon disparate, de ce que des musiciens allemands pouvaient confier au disque dans l’entre-deux-guerres. Eduard Künneke (1885-1953) ...
Die Meistersinger_pentatone

Wagner/Janowski vol. 2 : Des très grands « Maîtres Chanteurs »

Ce deuxième volet de la série consacrée au projet de Marek Janowski d’offrir les dix principales œuvres opératiques de Richard Wagner, Die Meistersinger von Nürnbergs’inscrit dans la même veine musicale du récent Fliegende Holländer. Si la musique reste souvent grandiose, de prime abord la multitude de personnages habitant cette œuvre ne rend pas l’écoute facile. Et sur un opéra de plus de quatre heures, si une comparaison des versions existantes sur ...
pentatone_wagner_fliegende

Le Wagner inspiré de Marek Janowski

Fâché avec les mises en scène modernes des opéras, particulièrement en Allemagne, Marek Janowski a décidé depuis de nombreuses années de ne plus diriger d’opéras autrement qu’en concert. A la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin dont il est le directeur artistique, Marek Janowski s’engage ici dans un cycle de concerts uniques des opéras de Wagner. Ce cycle, initié en novembre 2010, se terminera avec le Götterdämmerung ...
luisfernandoperez

Luis Fernando Pérez, nouvelle étoile de la musique espagnole

Luis Fernando Pérez, encore mal connu du public français, fut élève, entre autres, de Dimitri Bashkirov et de Galina Eguiazarova, et surtout de la regrettée Alicia de Larrocha. Lauréat du prix spécial Franz Liszt du concours Ibla et du premier prix et du prix spécial du meilleur interprète de Granados au concours Granados de Barcelone, ce soir, ce virtuose et grand maître de la musique espagnole nous a généreusement gratifiés ...
emi_williamsteinberg

Hommage à William Steinberg

EMI a la bonne idée de regrouper, dans un gros coffret pas cher, l’ensemble des enregistrements du chef d’orchestre William Steinberg pour sa filiale américaine Capitole Records. À l’image d’autres chefs comme Vladimir Golschman ou Artur Rodzinski, Steinberg est tombé dans un oubli quasi total, victime de l’augmentation astronomique du nombre d’enregistrements qui relègue toujours plus loin dans les archives, les témoignages de ces chefs solides mais peu médiatiques. Le parcours ...
sophie_koch_paris2011

Sophie Koch : one touch of Venus

A peine sortie de la série des Tannhäuser, où elle incarnait une mémorable Vénus, Sophie Koch revient à l'Opéra Bastille. On connaît les facettes de son talent, une générosité vocale de cantatrice d'opéra alliée à une attention au mot et à une intelligence des couleurs qui servent également le lied. Aussi peut-on apprécier le parcours bien pensé de ce récital, qui mène de pièces contemporaines de Tannhäuser à des avatars ...
Delunsch_1111

Rencontres franco-allemandes « Je t’aime… Ich auch nicht’ »

Le week-end « Je t’aime… Ich auch nicht », mini-festival consacré pour la troisième année consécutive aux rencontres musicales franco-allemandes, s’est ouvert pour l’édition 2011 sur un programme lyrique destiné à montrer les influences mutuelles exercées par l’une et l’autre nation, prises toutes deux dans un subtil jeu de fascination et de répulsion. Si l’influence de Wagner sur la musique vocale de Chausson n’est plus à démontrer aujourd’hui, le grand public est ...
4890_-DSC6594

Paris, un Wagner de haut niveau

Cette reprise de la production de Robert Carsen du Tannhäuser de Wagner dans sa version de Paris, avait l’avantage de présenter une nouvelle distribution, et on n’eut pas à s’en plaindre tant le cast réuni ici, avec en vedette Christopher Ventris en rôle titre encadré par la Vénus de Sophie Koch et l’Elisabeth de Nina Stemme, se montra, au moins pour cette troisième représentation de la saison, d’une qualité et ...
Jean-Frédéric Neuburger © DR

Neuburger le Rhapsode

En intitulant son concert « Au fil de Liszt », Jean-Frédéric Neuburger, tout juste vingt cinq ans, avait conçu un programme à la hauteur de ce génial rhapsode, ambitieux, virtuose et généreux. Commençant là où d'autres auraient pensé finir, Neuburger attaque d'emblée avec des pages de transcription lisztienne extraites des opéras de Wagner. Il « préludait » avec quelques pages intimistes de Lohengrin et se lançait ensuite dans l'Ouverture de Tannhäuser, assumant cette performance technique ...
vaisseau2_berne0911

Superbe Vaisseau Fantôme à Berne

Pour son ouverture de saison, le Stadttheater de Berne offre un Vaisseau Fantôme de haut niveau impliquant le talent d’un metteur en scène dont le regard reste concentré sur l’œuvre et sur ce qu’elle raconte, laissant au spectateur le soin de réfléchir sur la portée plus lointaine de l’intrigue wagnérienne. Dès les premiers accords de l’ouverture, le spectateur assiste au spectacle pétrifiant de la noyade de Senta. Sur la vidéo projetée ...
roger_muraro_berlioz

Festival Berlioz 2011 : La Côte-Saint-André, berliozien en diable

« Où diable le bon Dieu avait-il la tête quand il m'a fait naître en ce plaisant pays de France? ...Et pourtant je l'aime ce drôle de pays... Comme on s'y amuse parfois! Comme on y rit! ». Voilà esquissé, via ces quelques mots d'Hector, l'esprit qui souffle sur le Festival Berlioz de La Côte-Saint-André durant une dizaine de jours. Anniversaire oblige, la figure de Berlioz était associée cette année à celle ...
decca_tannhauser_copenhague

Un Tannhäuser décapant venu de Copenhague

Monsieur Tannhäuser, écrivain et chanteur de renom, est confortablement installé dans un bel appartement qu’il occupe avec son épouse Elisabeth, son jeune fils – le pâtre du premier acte… – et une nombreuse domesticité. Il est vêtu et maquillé à la Richard Wagner, et la nuit, quand il écrit, il trouve son inspiration dans diverses formes d’intoxication plus ou moins fantasmées : sexe, drogue, alcool. Son imagination fébrile l’emmène dans un ...
Tristan Munich 1

Tristan et Isolde de luxe à Munich ?

Surprise à la fin de cette représentation festivalière de Tristan, quand un homme que personne n’attendait vient saluer : Peter Konwitschny, treize ans après la première de cette production, est venu lui rendre visite, et on peut supposer que les huées qui l’ont accueilli, mêlées de bravos tout aussi vigoureux, ne sont rien à côté de celles qu’il reçut alors. Cette production connue depuis des années par le DVD, a pourtant de ...
sony_Wagner_Gotterdammerung_Janowski_vign

Un Götterdämmerung de studio en série économique

La série économique The Sony Opera House se complète ici du Götterdämmerung, dernière partie d’un Ring complet enregistré en studio pour Eurodisc par Marek Janowski, les trois autres ouvrages n’étant pour le moment pas disponibles dans cette série. A l’époque de sa parution cette Tétralogie devait affronter les piliers du catalogue qu’étaient les versions de studio Solti-Decca, Karajan-DG, et aussi les lives officiels Böhm-Phillips (aujourd’hui réédité chez Decca), ou la ...
dgg_wagner_pape_vign2

Avec Barenboim et Pape : Wagner belcantiste ?

Si René Pape est familier depuis bien longtemps du répertoire wagnérien, ce nouveau CD permettra de l’entendre dans des rôles qu’il connaît bien, qu’il n’a pas encore fréquentés, qu’il vient à peine d’aborder ou bien dans lesquels il ne se produira sans doute jamais intégralement. Ainsi, en dépit de la perfection du legato de la romance à l’étoile de Wolfram dans Tannhäuser, il est fort peu probable que notre somptueuse ...
tristan_grand2

Tristan et Isolde, Wagner Majuscule

Grosse sensation à l'Opéra de Lyon avec ce Tristan et Isolde revenu de loin -défection du duo Wieler-Morabito et du ténor Gary Lehman, le Parsifal de la récente version Gergiev- et in fine épatant ; le plus beau Wagner de l'ère Dorny pour l'instant. Les pinaillages lus et entendus ça et là, auxquels pour les uns on souscrira, ne changent pas la donne : il nous été donné d'assister à un ...
crepuscule3_paris

Fin ronronnante de la Tetralogie parisienne

Voilà donc achevé le nouveau Ring dont l’Opéra de Paris a confié la scénographie à Günter Krämer et la direction musicale à Philippe Jordan. Force est de reconnaître que leurs mérites respectifs ont été jusqu’ici diversement salués par les commentateurs, le plus souvent assez réservés sinon plus vis à vis de la mise en scène, alors que le chef recevait plutôt des éloges. L’épisode final allait-il changer la donne ? ...
Karl Böhm, ou le Ring dans toute sa clarté

Karl Böhm, ou le Ring dans toute sa clarté

Dans sa récente série « Collectors Edition » qui nous avait déjà valu la réédition d’une excellente intégrale des symphonies de Dvořák par Witold Rowicki, Decca republie purement et simplement le Ring légendaire de Karl Böhm qui était d’abord paru en juillet 1994 sous boîtier de 14 CDs Philips (4460572). Tout comme l’intégrale Dvořák-Rowicki, ces enregistrements furent initialement publiés en microsillon par Philips. Le changement de label semble induire que la ...
Triomphal

Parsifal triomphal à Munich

Dès qu’il s’agit de Wagner, le public munichois ne s’en laisse pas compter : malheur à qui n’aura pas su se montrer à la hauteur. Quand une représentation de Parsifal se termine par une ovation debout presque unanime, le spectateur étranger peut donc être sûr que l’événement est exceptionnel. La production de Peter Konwitschny, donnée presque chaque année au moment de Pâques, était pourtant de celles qui, au moment de leur ...
Un vrai format wagnérien

Parsifal par le Staatsoper de Munich : un vrai format wagnérien

Le Théâtre des Champs Elysées recevait pour un unique concert la production de Parsifal du Staatsoper de Munich, donnée ce soir en version de concert, prélude aux représentations munichoises des 17 et 24 avril dans la mise en scène de Peter Konwitschny. La distribution était la même qu’à Munich, alors que la reprise d’avril 2012 verra d’autres chanteurs officier, Stephen Milling en Gurnemanz, Christopher Ventris en Parsifal, Gerd Grochowski en ...