Mot-clef : Franz Schubert

Thomas Bauer & Jos van Immerseel

Rencontres musicales de Vézelay

L’édition 2012 des Rencontres musicales de Vézelay, d’un programme très varié, met l’accent sur l’architecture de sons : « Musique et architecture nouent une relation intime et fondamentale, parce que la première prend forme dans un espace qu’organise la seconde », précise Pierre Cao, son directeur artistique. Le 23 août à 16 heures au collégial Saint-Lazare d’Avallon, Le voyage d’hiver de Schubert par le baryton allemand Thomas Bauer avec Jos van ...
clg_une

Hommage à Christophe Le Gall, fondateur de ResMusica

Christophe Le Gall nous a quittés le 20 juillet 2012 à l’âge de 45 ans. Quatorze ans plus tôt, en 1998, il partait à la conquête de l’internet pour ce qui deviendrait le projet de sa vie. Qu'était l'internet à cette époque ? Nous étions tous avec des modems 56k qui convertissaient en numérique les données analogiques transmises par le téléphone. Un bruit blanc, quelques bips, et nous voilà connectés, ...
Philippe-Cassard-

Le quatuor Michelangelo et Philippe Cassard, ombres et lumières du romantisme

Le quatuor Michelangelo est composé de solistes et pédagogues de renommée, unissant épisodiquement leurs archets pour interpréter les grandes pages du répertoire. Fidèles professeurs de l’Académie de Musique Tibor Varga à Sion, les musiciens y dispensaient cette année encore des masterclasses d’instrument et de musique de chambre aux nombreux étudiants venus du monde entier. Le concert donné à Martigny était l’occasion d’entendre cette formation réputée, complétée pour l’occasion par le ...
KammerchorKlassPhilharmonieStuttgart2012 (1)

Frieder Bernius, un Requiem de Brahms trop humain

Le Deutsches Requiem de Brahms est un chef d’œuvre d’humanité, dont le message universel est tout entier contenu dans les extraits bibliques qui le composent, agencés en une vaste fresque musicale. Sous les ors de l’Eglise du Collège Saint-Michel de Fribourg, le chef Frieder Bernius en a livré dimanche soir une vision très personnelle mais difficile à suivre, dans le cadre du Festival international de musiques sacrées de Fribourg. Avec les ...
dux_beethovenschubert

Piotr Salajczyk, valeureux pianiste

Deux des œuvres pianistiques les plus exceptionnelles, et les plus fréquentées au disque comme au concert, du 19e siècle retiennent l’attention de Piotr Salajsczyk, pianiste polonais né en 1982. Son pedigree consistant et ses contributions multiples comme récitaliste, chambriste, soliste avec orchestre devraient augurer d’un sérieux et d’une qualité suffisants pour oser, après tant d’immenses instrumentistes, se confronter à ces deux monuments. L’écoute attentive de son regard le positionne à ...
GlebIvanov_vign

Gleb Ivanov sans clarté dans Schubert et Liszt

Nous sommes allés au récital de Gleb Ivanov, un pianiste russe collectionneur de prix (Classical Legacy de Moscou, Vladimir Horowitz à Kiev, Yong Concert Artist à New York, l’université Princeton…) avec l’espoir d’entendre un jeune prodige encore inconnu ou méconnu, comme souvent le cas à l’Auditorium du Louvre. Nous devons avouer que cette fois, nous avions été déçu. Les deux Sonates de Schubert dans la première partie étaient ternes et très ...
Goerne-Borggreve_vign

Le Chant du cygne de Goerne et Eschenbach

Pour clore leur voyage au pays de Schubert, entamé en novembre, Matthias Goerne et Christoph Eschenbach ont inscrit au programme le Schwanengesang – le Chant du cygne, dernier cycle de lieder de Schubert – ainsi que son ultime Sonate pour piano, la sublime D 960 en si bémol majeur. Une belle soirée dans l’ensemble, ponctuée d’intenses séquences émotionnelles. La difficulté du Schwanengesang réside pour le chanteur, au-delà de l’effort de virtuosité, ...
Chamber Orchestra of Europe © Mario Proença

András Schiff et Orchestre de Chambre d’Europe : un juste équilibre

La carrière éblouissante du pianiste András Schiff a démontré ses qualités de musicien à la fois subtil et original : ce sont celles-là même que l’on retrouve dans ce concert. Le choix du répertoire permet à l’Orchestre de Chambre d’Europe de faire preuve de sa malléabilité et de sa réactivité toute en finesse dans ce programme qui passe de l’expression la plus tendue à la fougue juvénile, du lyrisme romantique ...
Diana-Damrau

Diana Damrau et la harpe de Xavier de Maistre

Quelle superbe idée de Diana Damrau de sortir des sentiers battus et de s’associer, le temps de quelques récitals, non pas à un pianiste, mais au célèbre harpiste français Xavier de Maistre. Voix et harpe, cette combinaison inhabituelle que l’on associe généralement aux sphères célestes et au chant immatériel des anges, nous donne l’occasion de redécouvrir un répertoire où il est désormais devenu difficile de nous surprendre. Car la sonorité ...
emi_guido_cantelli

Guido Cantelli, destin coupé net

Par un destin troublant de similitude, deux artistes EMI pratiquement contemporains nous furent tragiquement enlevés dans la fleur de l’âge : le corniste anglais Dennis Brain (1921-1957) et le chef d’orchestre italien Guido Cantelli (1920-1956), le premier dans un accident de voiture, le second dans un accident d’avion à l’aéroport d’Orly. Les deux se connaissaient et s’appréciaient mutuellement : c’est d’ailleurs le légendaire corniste que nous pouvons entendre dans les solos de ...
IvanFischer_2012

Schubert aux rayons X par l’Orchestre du Festival de Budapest et Iván Fischer

Parmi les guest stars fidèles de la Salle Pleyel, on compte l'Orchestre du Festival de Budapest et son chef Iván Fischer. Avec un extrait de leur programme donné au Carnegie Hall cet automne, “Dans les pas de Bartók” – ne manquait que le pianiste András Schiff remplacé au pied levé par Dezsö Ránki –, c'est un vent de fraîcheur qui a soufflé lundi soir sur leurs interprétations de Schubert et ...
Opéra de Lyon "Terre et Cendres" Atiq Rahimi & Jérôme Combier

Deux nouveaux opéras de Philippe Hurel et Jérôme Combier

À Lyon, absence de biens ne nuit pas !  La capitale des Gaules a offert, à cinq jours d'écarts, deux créations lyriques, successivement de Jérôme Combier (Terre et cendres, le 9 mars, au Théâtre de la Croix-Rousse) puis de Philippe Hurel (Espèces d'espaces, le 14 mars, au Théâtre de la Renaissance, à Oullins). Dans le premier cas, une commande de l'Opéra de Lyon, épaulé par le GRAME – centre national ...
jin_ju_mdg

Mémorables interprétations de la pianiste chinoise Jin Ju

Face à l’opulence des enregistrements pianistiques de toute nature on pourrait aisément glisser vers un manque d’enthousiasme dommageable à notre mission d’information. Heureusement, on en est parfaitement convaincu, les chefs-d’œuvre sont faits pour être propagés. La pianiste chinoise Jin Ju compte déjà un copieux palmarès révélant ses nombreux et brillants états de service. Des récompenses prestigieuses (concours Tchaïkovsky de Moscou, Concours Reine Elisabeth de Belgique…) ont été relayées par des ...
Winterreise _athénée12

Des cœurs en hiver, au théâtre de l’Athénée

Le Voyage d'hiver est l'une des expressions les plus abouties de la solitude. L'ancienne fiancée du Voyageur n'est qu'une évocation, le Joueur de vielle une ultime rencontre. Quel intérêt, alors, d'en proposer une version dramatisée faisant apparaître ces trois personnages ? L'exercice paraît d'autant plus périlleux que la partie musicale fait l'objet d'un pari équivalent : le cycle est partagé entre un soprano et deux barytons, et l'accompagnement est arrangé ...
matthias_goerne2

Matthias Goerne, orfèvre du lied

A quelques semaines d’intervalle, le Grand Théâtre de Genève a offert deux de ses plus beaux récitals de chant. Le premier avec René Pape qui avait révélé la majesté du chant et le second avec Matthias Goerne qui en dévoile l’orfèvrerie. Pour qui assiste pour la première fois à un concert du baryton allemand, il se trouve quelque peu décontenancé par l’attitude du chanteur. Il ne tient pas en place. Il ...
mitsuko_uchida1

Mitsuko Uchida dérangeante dans Schubert

C’est une bien étrange interprétation qu’a donnée Mitsuko Uchida des trois dernières sonates de Schubert. La pianiste japonaise, qui aborde ce répertoire très balisé d’une façon extrêmement personnelle, n’a visiblement pas peur de heurter son auditoire. Si son jeu finit par convaincre, il choque aussi. La Sonate n°19 en ut mineur (D. 958), encore très beethovénienne, sort particulièrement endommagée d’une exécution d’une demi-heure, rendue excessivement pénible non pas tant par les ...
rene pape_geneve0212_vign

Sa Majesté René Pape

Près de vingt ans après son Sarastro de La Flûte Enchantée au Grand Théâtre de Genève, René Pape revient sur cette même scène avec dans son bagage une expérience récoltée sur les plus grandes scènes internationales. Le charismatique chanteur allemand y présente un récital qu’il a porté depuis quelques années à Los Angeles, New York, Tokyo. Avec une première partie dédiée à Schubert et Hugo Wolf, René Pape ne semble pas ...
daniellegatti_2011A

Esprit viennois avec Daniele Gatti

Si l'on en croit la programmation du National, Daniele Gatti a un faible pour la musique viennoise. Après son intégrale Mahler, voilà qu'il met à l'honneur Schubert, et saupoudre encore un peu de Berg ! On aurait tort de s'en plaindre, a fortiori à propos de ce concert, entre grand répertoire et curiosités. L'« Inachevée » introduit le concert, et donne le ton général, entre gravité et mélancolie. Le premier mouvement est réussi, ...
kissin_tce0112

Argerich, Kissin, Kniazev : rencontre au sommet

C’est un concert dont on reparlera. Le programme est bâti pour contenter tous les goûts : de Mozart à Lutoslawski, en passant par Schubert, Schumann et Rachmaninov, il serait difficile de ne pas trouver son bonheur. Et que dire des interprètes ? Les immenses Argerich et Kissin, accompagnés du non moins brillant Alexandre Kniazev au violoncelle, excusez du peu ! Cette rencontre tient du sommet : la réunion de quelques ...
wanderer_Marco Borggreve

L’ONDIF un orchestre sans domicile fixe

Ils sont des concerts auxquels on assiste soit par hasard, soit parce qu’on est fan d’un soliste et qui par enchantement deviennent un véritable évènement.  Il faut dire que la programmation est mobilisatrice. Le « triple de Beethoven » par le Trio Wanderer avec l’Orchestre national d’Île de France. Ce fameux trio fait plus de 180 représentations par an, 90 % des destinations à travers la planète, pour une fois qu’ils sont ...
mark_padmore1211

Le surprenant Winterreise de Padmore

Après une Belle Meunière particulièrement réussie il y a un an dans le même lieu, c’est un singulier Voyage d’hiver que Mark Padmore a accompli salle Gaveau, escorté au piano par Till Fellner. Si sa version du cycle ne manque pas de qualités et touche parfois au sublime, elle dérange aussi par certains aspects. Les choses s’engagent mal avec un « Gute Nacht » maniéré et roucoulant, qui passe complètement à ...
audite_schubert_harada

Une lecture tempérée mais harmonieuse de Schubert

Tant de fois jouées en concert et tant de fois enregistrées, ces deux chefs-d’œuvre de Franz Schubert méritent d’être visités et revisités tant ils regorgent de richesses intrinsèques et interprétatives. Les nouveaux venus auront à se confronter aux réussites du passé. On pense en particulier à la lecture d’un Alfred Brendel dans la Sonate en si bémol majeur D 960 (Philips, novembre 1971) parvenant à des sommets inoubliables. Même situation ...
cd_hanssler_schmidt_schubert_schumann

David Theodor Schmidt : «Wohin?»

A même pas trente ans le jeune pianiste allemand David Theodor Schmidt originaire d'Erlangen a forgé sa réputation et le début de son succès sur les concours qu'il a brillamment remportés mais aussi au gréé des récitals qu'il donne un peu partout en Europe (Berlin, Leipzig, Londres et Moscou notamment). « Wohin? » est sa cinquième réalisation au disque dans un programme qui se veut au plus proche du romantisme ...
andreas_staier_1111

Staier et Lubimov sur instruments d’époque

Deux concerts en une journée sur trois pianos à queue d’époque et de fac-similé, de surcroît par d’excellents interprètes, voilà de quoi régaler les oreilles d’amateurs. A 15 heures, Andreas Staier propose un programme Schubert sur le fac-similé d’un piano à queue Conrad Graf (Vienne, 1826) réalisé par Christopher Clarke. L’instrument à mécanique viennois, à timbre perlé et d’une puissance surprenante pour l’époque, est doté de cinq pédales : basson, una ...
A.Prohaska (1)

Anna Prohaska, dans une discrétion bienvenue

Paru d’abord en Allemagne, puis en Suisse, en catimini du grand tapage publicitaire international, ce premier enregistrement solo d’Anna Prohaska révèle quelques-unes des multiples facettes du talent de la soprano allemande. Album insolite qui, à l’opposé de la plupart des premiers pas discographiques des jeunes cantatrices actuelles, ne s’aventure pas dans les sempiternels airs d’opéras de Mozart ou les mélodies les plus populaires de Schubert. Autour du conte de La Petite ...
Renaud Capuçon et Frank Braley © François Darmigny

Les Capuçon fêtent Korngold et Schubert

Pari réussi pour les frères Capuçon et leurs amis, qui mettait Schubert et Korngold à l’honneur dans le cadre d’une édition des « Grands Solistes », Salle Pleyel. Onze partenaires, six instruments et trois concerts pour une leçon de musique de chambre. Abordé sous l’angle d’un parallèle entre les deux compositeurs autrichiens, le genre chambriste sort rehaussé et enrichi de cette confrontation, qui fait dialoguer des œuvres composées à un siècle de ...
JCCasadesus_2011

Ouverture de la saison de l’Orchestre national de Lille

Pour l’Orchestre national de Lille, la saison 2011-2012 est une « saison particulière », comme l’annonce sa brochure. En effet, pendant les grands travaux de rénovation de sa salle d’attache, le Nouveau Siècle (réouverture prévue en octobre 2012), il se promène un peu partout dans la région. Pour l’ouverture de la saison, les musiciens jouent sept fois le même programme en des lieux différents, dont trois au théâtre du Casino Barrière, avec ...
bis_rysanov_schubert-362x241_vign

Maxim Rysanov : petits arrangements entre amis

Nombreux sont les compositeurs à s’être essayés avec plus ou moins de réussite à divers arrangements d’œuvres de Franz Schubert. A la demande de Maxim Rysanov, Dobrinka Tabakova, née en Bulgarie en 1980, a adapté la célèbre sonate Arpeggione pour alto et orchestre à cordes. Si à l’heure du « musicologiquement correct » l’entreprise a de quoi éveiller une certaine méfiance, force est de constater que le résultat est plutôt convaincant. Non ...
Gerhaher, Schiff_ 2

Christian Gerhaher à Salzbourg

Le cycle que consacre cette année le festival de Salzbourg à Mahler est un chef-d’œuvre de programmation, tant pour la variété des œuvres programmées que pour les interprètes choisis. Le concert de ce soir était sans doute l’un des plus intrigants de cette série, avec cette version du Chant de la Terre accompagnée au piano : créée en 1989 seulement, la partition est issue de la version réalisée par Mahler avant ...
fugalibera_triodali_schubert_vign

L’irrésistible Schubert du Trio Dali

Leur premier album consacré à Maurice Ravel avait propulsé les musiciens du Trio Dali sur le devant de la scène et remporté nombre de récompenses prestigieuses. Sans complexe et avec gourmandise, c’est à Schubert qu’ils s’attaquent aujourd’hui, mordant à pleines dents dans des partitions bien connues. Si, sur un marché du disque saturé, l’ascension de tels sommets exige d’avoir quelque chose de neuf à y faire entendre, c’est bel et ...