Mot-clef : Orchestre philharmonique de Berlin

Adès, partitions récentes

Adès, partitions récentes

EMI poursuit sa fidèle collaboration avec Thomas Adès et édite, après son opéra The Tempest, un album de ses récentes pièces pour orchestre. Ces partitions témoignent du cheminement personnel, mais pas toujours probant, d’un compositeur qui évolue vers une sorte de world musique contemporaine au croisement de plusieurs esthétiques à la fois modernistes et néo-romantique. Au fond, Adès est peut être en train de théoriser un nouveau néo-classicisme ? On commence ce ...
Nuit russe

Nuit russe avec Rattle et les Berliner

Comme chaque année, l’Orchestre philharmonique de Berlin se produisait, devant des milliers de spectateurs, sur la scène en plein air de Waldbühne à Berlin. Ce cru 2009, dirigé par Simon Rattle, était 100 % russe, avec des partitions de démonstration que l’on assimile peu aux conditions de plein air. Assez inégal dans le grand répertoire (la récente intégrale des symphonies de Brahms est assez décevante), Rattle présente d’indéniables affinités, avec la ...
Brahms par Rattle

Brahms par Rattle à Berlin

Ainsi donc, la voilà : la première intégrale symphonique d’une somme musicale majeure réalisée par Simon Rattle depuis sa nomination au pupitre de la Philharmonie de Berlin. L’enjeu est aussi symbolique que risqué car le chef anglais doit affronter trois monuments discographiques et définitifs gravés avec cet orchestre : Jochum, Karajan et Abbado (tous pour DGG). Bien qu’essentiellement réputé pour ses interprétations du répertoire du XXe siècle et contemporain, Sir Simon pratique ...
Eruption boulézienne

Eruption boulézienne

Orchestre Philharmonique de Berlin Une phalange exceptionnelle, un chef et un soliste habitués à travailler ensemble... Tout était réuni ce soir au Festival d’Aix-en-Provence pour un concert magistral. L’Orchestre Philharmonique de Berlin entame son ultime année de résidence aixoise. Chaque concert a été bien sur un événement (Bartók / Schœnberg / Webern / Berg par Pierre Boulez en 2007, Haydn par Simon Rattle en 2008, plus les quatre épisodes du Ring ...
Embellie ravélienne

Embellie ravélienne avec Rattle

Couplage très classique pour ce disque « enfantin » dédié à Maurice Ravel qui marque une belle embellie dans la discographie de Simon Rattle après de sérieuses déconvenues dans Berlioz, Stravinsky et Borodine. Le chef anglais a incontestablement des affinités avec le monde de Ravel et il avait déjà gravé, lors de son mandat à Birmingham, de très beaux disques dédiés à l’auteur du Boléro avec un Daphnis et Chloé de ...
Herbert von Karajan Memorial Concert

Herbert von Karajan Memorial Concert

Ce DVD est le reflet exact, y compris pour le bonus, du programme diffusé par Arte au début de 2008, dans la foulée de cette mini tournée de l’Orchestre Philharmonique de Berlin, hommage au centième anniversaire de celui qui fut son chef de 1955 à 1989, Herbert von Karajan. Donné à Vienne dans la fameuse salle dorée du Musikverein, exactement la veille du concert parisien, il n’étonnera personne que ces ...
Karajan à Moscou

Karajan à Moscou

Herbert von Karajan en concert à Moscou ! L’affiche est aussi mythique qu’exceptionnelle car finalement les témoignages concertants du maître avec son orchestre sont plutôt rares en dehors des bandes des concerts du Festival de Salzbourg éditées chez Orfeo. Entre le 28 mai et le 8 juin 1969, Karajan et sa Philharmonie de Berlin se lancèrent dans une mini-tournée européenne : URSS, France et Grande Bretagne. Si Karajan s’était déjà rendu avec la ...
Une Walkyrie en haute définition

Rattle-Braunschweig, une Walkyrie en haute définition

Alors que La Tétralogie de Wagner, programmée dans le cadre du Festival d’Aix, commencée en 2006, touche à sa fin avec la programmation cet été du Crépuscule des Dieux, voici que nous arrive la captation de La Walkyrie de 2007, sans que l’édition intégrale des quatre opéras ne soit clairement annoncée. Contentons nous donc de cet extrait du Ring, mais quel extrait, puisqu’il s’agit sans doute du plus génial et ...
517EJa9ovpL

Georg Kulenkampff, violoniste allemand au sein d’une époque trouble

Le nom de Georg Kulenkampff n’évoque plus grand chose auprès des mélomanes de la génération actuelle, et bien que cela soit regrettable, l’explication est aisée : la carrière discographique du violoniste Georg Kulenkampff (1898-1948) est centrée sur la fin de l’ère du 78 tours, particulièrement à l’époque du nazisme, et bien qu’il fut unanimement reconnu comme l’un des violonistes allemands les plus fins, tout comme d’ailleurs son compatriote Adolf Busch, la ...
La face berlinoise de la force

La face berlinoise de la force

Le label Orfeo et sa série Festspieldokumente dédiée aux archives du festival de Salzbourg aime beaucoup George Szell puisque un an après la sortie d’un gros coffret de sept galettes consacré à des témoignages concertants salzbourgeois du grand chef hongrois, ce label récidive avec une petite boite de trois disques centrés sur deux de ses concerts de l’année 1957. Pour les connaisseurs de l’histoire du festival, l’année 1957 est une date ...
Enregistrements précieux de compositeurs au clavier

Enregistrements précieux de compositeurs au clavier

Cet intéressant programme «The Composers Play» pourrait s’appeler en partie «The French Composers Play», puisqu’il met surtout à l’honneur, par sa durée, la musique française dans les années 30. Intéressant, il l’est également par l’opportunité d’entendre dans chaque cas l’auteur au clavier, et s’il a existé par la suite des enregistrements de ces œuvres par divers interprètes, force est de constater que rares sont ceux qui ont pu approcher le ...
Le jeune et l’ancien jeune face à Berlioz

Dudamel et Rattle, le jeune et l’ancien jeune face à Berlioz

Les hasards des parutions Les hasards des parutions confrontent simultanément deux talents de la baguette dans la même Symphonie fantastique de Berlioz. D’un côté, l’actuel directeur de la Philharmonie de Berlin, longtemps présenté, comme l’un des «jeunes» chefs les plus inventifs de la planète avant d’accéder à la magistrature suprême du monde de musique classique et de l’autre le prodige actuel des pupitres, le très jeune, Gustavo Dudamel. Simon Rattle, comme tout ...
Impression d’une somme de vie

La 9ème de Beethoven par Karajan, impression d’une somme de vie

En observant Herbert von Karajan diriger, on subodore l’intensité et la profondeur de l’expérience personnelle de ce chef médiatique. Cela fait certes partie du spectacle, mais, au-delà, la démonstration technique et interprétative demeure particulièrement exceptionnelle. C’est pourquoi les nombreux témoignages enregistrés ou filmés confirment combien Karajan s’est hissé à un sommet enviable (et envié) de la direction orchestrale. Bien évidemment, d’autres attitudes, d’autres lectures demeurent possibles et enrichissantes… mais la ...
Curieux, curieux….

Curieux, curieux….

Après une immense réussite dans la Symphonie n°9 de Gustav Mahler, Sir Simon Rattle se présente dans le couplage classique des symphonies d'Igor Stravinsky. Rude entreprise car le chef doit s’attacher à égaler deux autres enregistrements de la phalange dans ces partitions sous les direction de Karajan (DGG) et Boulez (DGG). Le répertoire du XXe siècle fait partie de ce que Rattle maîtrise le mieux et le chef avait déjà ...
Douceur viennoise

Douceur viennoise

Orchestre Philharmonique de Berlin Quel auditeur, se rendant d’un pas allègre vers le Grand Théâtre de Provence par cette chaude soirée du 6 juillet, aurait pu, ne fût-ce qu’un instant, douter de l’excellence de qui l’y attendait ? Quant le compositeur s’appelle Joseph Haydn et que les musiciens chargés de faire chanter son génie céleste forment la phalange du divin Philharmonique de Berlin, tout n’est-il pas d’avance acquis aux oreilles de ceux qui ...
Wilhelm Furtwängler : une sommité brucknérienne

Wilhelm Furtwängler : une sommité brucknérienne

Le label américain Music & Arts vient de réaliser ce qu’aucun autre éditeur, à notre connaissance, n’avait osé entreprendre : publier en un seul coffret une interprétation – parfois la seule – de chacune des Symphonies de Bruckner que Wilhelm Furtwängler nous a léguées. Précisons d’emblée que l’illustre chef allemand n’a jamais dirigé les trois premières Symphonies du maître de Linz (ni bien évidemment les deux Symphonies « de jeunesse »), ...
Chauffe Yundi, chauffe !

Chauffe Yundi, chauffe !

Alors que Lang Lang, l’étoile chinoise de la Deutsche Grammophon alterne inspiration et démonstration boursouflée et embourgeoisée de son talent, l’autre virtuose asiatique de la marque jaune poursuit un parcours discographique particulièrement probant. Après un premier essai concertant que nous avions salué dans ces colonnes, le jeune Yundi Li récidive et casse la baraque dans un Concerto pour piano n°2 de Prokofiev absolument magistral. La puissance du toucher et la technique ...
Rattle : un Mahler de raison

Rattle : un Mahler de raison

EMI publie une nouvelle version de la symphonie n°9 de Gustav Mahler sous la houlette de son chef fétiche : Simon Rattle à la tête de ses Berlinois. Troisième témoignage mahlérien du chef avec son orchestre allemand, ce double album marque indéniablement un tournant majeur dans son évolution mahlérienne. Enregistrée en 1993 avec la philharmonie de Vienne, sa première gravure de l’œuvre était intéressante par ses mouvements extrêmes, bien décantés, mais plutôt ...
Excellentissime Karajan

Excellentissime Karajan

Dès les premières images on retrouve le geste concentré qui a contribué à la gloire du maître autrichien et qui, pour une part non négligeable, a permis aux grandes partitions de la musique dite sérieuse de pénétrer au sein d’une multitude de foyers jusque-là hermétiques ou ignorants des chefs-d’œuvre de la création musicale. Presque recroquevillé sur lui-même, il s’ouvre brusquement pour accompagner les explosions d’intensité de ses deux orchestres fétiches : ...
Mutter-Masur : Gagnants annoncés

Programme « karajanesque »

Ce concert « Hommage à Herbert von Karajan » dont 2008 est l’année du centenaire était sans doute le plus attendu de l’année tant il y avait du beau monde, non seulement dans la salle où se télescopaient les microcosmes musicaux, médiatiques et politiques, mais aussi et surtout sur scène puisque l’Orchestre Philharmonique de Berlin, façonné pendant plus de 30 ans par le maestro autrichien, était dirigé ce soir par ...
Berlin à l’heure russe

Berlin à l’heure russe

Offert au public berlinois en décembre dernier pour les fêtes de fin d’année, ce concert 100% russe du Philharmonique de Berlin arrive déjà dans les bacs des disquaires rivalisant ainsi avec la rapidité de la mise en vente du concert du Nouvel an du Philharmonique de Vienne. Curieuse initiative car l’édition du concert berlinois n’est pas systématique d’autant plus que les disques de Simon Rattle et de son orchestre ne ...
Wilhelm Furtwängler : Bruckner des plus rares

Wilhelm Furtwängler : Bruckner des plus rares

Ce disque est à la fois très homogène… et particulièrement frustrant ! Et cela pour la même raison : il se compose de deux interprétations brucknériennes incomplètes de Wilhelm Furtwängler (1886-1954), mais ces témoignages constituent de purs trésors à ne surtout pas sous-estimer. Il est d’ailleurs étonnant que les firmes discographiques ne se soient pas intéressées de son vivant à Wilhelm Furtwängler interprète des Symphonies d'Anton Bruckner : Telefunken, qui n’était pas le ...
Quand Wilhelm Furtwängler dirige ses contemporains

Quand Wilhelm Furtwängler dirige ses contemporains

Il n’est pas habituel d’entendre Wilhelm Furtwängler dans des œuvres du XXe siècle, et pourtant l’immense chef allemand participa activement à la défense de ses contemporains non seulement de culture germanique (Blacher, Fortner, Hindemith, Höller, Mahler, Pepping, Pfitzner, Reger, Schönberg, Richard Strauss), mais aussi d’autres horizons tels que Bartók, Honegger, Debussy, Prokofiev, Ravel, Sibelius, Stravinsky. Ce double CD de la Société Wilhelm Furtwängler nous en propose un panorama qui, s’il ...
SWF : Les premiers enregistrements Polydor - Grammophon

Les premiers enregistrements Polydor de Furtwängler

La belle présentation de ce splendide coffret SWF associe quelques photos de Wilhelm Furtwängler à ce véritable anachronisme technique que représente le curieux montage photographique d’un microsillon à pas variable affublé d’une étiquette Polydor 78 tours ! Il est vrai cependant que si la carrière de Furtwängler fut essentiellement centrée sur l’époque du 78 tours, l’immense chef a connu non seulement les débuts de la bande magnétique, mais aussi les balbutiements ...
Wilhelm Furtwängler : Bruckner a trouvé son Dieu

Wilhelm Furtwängler : Bruckner a trouvé son Dieu

Le XXe siècle a connu, en sa première moitié, d’éminents chefs d’orchestre brucknériens qui imposèrent le grand compositeur autrichien au public alors qu’il ne lui était encore seulement qu’un nom : Volkmar Andreae, Karl Böhm, Eugen Jochum, Oswald Kabasta, Hans Knappertsbusch, parmi d’autres, ont ouvert la voie à l’ample développement discographique brucknérien remarquable qui devait le consacrer définitivement dans la seconde moitié de ce même siècle. Mais parmi ces admirables pionniers, ...
Brahms génie symphonique accessible à tous ? Oui c’est possible …

Brahms génie symphonique accessible à tous ? Oui c’est possible …

A première vue, ce coffret d’allure peu séduisante, a tout pour paraître assommant. L’intégrale des symphonies de Brahms, œuvres difficiles d’un compositeur très sérieux, dirigées par un chef allemand des plus exigeants et avec l’orchestre philharmonique de Berlin dont le sérieux et la rigueur en font peut être le meilleur du monde, le tout dans une prise de son mono du début des années cinquante ! Diffusé en 2006 il n’est ...
Mahler, selon Rattle : le coffret

Mahler selon Rattle : le coffret

Alors qu’un nouvel enregistrement de la Symphonie n°9 est annoncé pour le printemps prochain avec l’Orchestre philharmonique de Berlin, EMI réédite en un coffret hyper économique (à peine le prix de 2 disques tarif plein), l’intégralité ou presque des témoignages de son chef fétiche dans l’un des Everest de la littérature symphonique (les collectionneurs constateront l’absence du premier disque mahlérien du chef : la Symphonie n°10 à la tête du Bournemouth ...
Simon_Rattle

Rattle-Mahler, remise des pendules à l’heure (suisse) ?

Festival de Lucerne 2007 Le festival estival de Lucerne 2007, c’est comme toujours le plus formidable défilé des plus grands orchestres du monde en résidence pour plusieurs soirées. Ainsi cette année, outre les deux programmes joués par l’orchestre du festival sous la direction d’Abbado, l’amateur le plus exigeant pouvait se rassasier des prestations des orchestres : de la radio bavaroise, de Boston, d’Israel, de Berlin, de Vienne, du Concertgebouw d’Amsterdam, de San ...
Un auditorium des hauteurs…

Boulez dirige le Philharmonique de Berlin à Aix

Inauguré à Aix en Provence le 29 Juin 2007 avec La Walkyrie de Wagner qui ouvrait le Festival, le Grand-Théâtre de Provence profile son architecture imposante conçue par l’architecte italien Vittorio Gregotti entre la ville moderne et le centre historique, et offre désormais un luxueux appareil de diffusion : une salle de 1350 places, tout en carmin et noir, accueillant pour six concerts et quatre représentations de La Walkyrie, le prestigieux ...
Sur une autre planète  via Berlin

Mariss Jansons : sur une autre planète via Berlin

Tout habitué des concerts parisiens se rendant pour la première fois à la Philharmonie de Berlin pour un concert du plus célèbre orchestre du monde ressentira sans doute quelques secousses sismiques. D’abord, et pour l’anecdote, un choc culturel car, arrivant à 19h55 pour un concert à 20h, il découvrira avec surprise un hall d’accueil désert alors que celui de Pleyel ou des Champs-Elysées grouille encore d’une foule papotant tranquillement en ...