Mot-clef : Benjamin Britten

Festival du Baroque du Pays du Mont-Blanc

Festival du Baroque du Pays du Mont-Blanc

IXe Festival baroque En Haute-Savoie, entre Chamonix et Megève, Cordon, village montagnard idéalement préservé (870 m d’altitude) dévoile tout le charme des sites perchés en pleine nature. Seul à être surnommé (avec raison), le « balcon du Mont-Blanc », il offre en vue panoramique un point de contemplation exceptionnel sur les cimes alpines, des Grands Charmoz jusqu’à l’aiguille de Tricot, avec accent central et majeur, un angle direct sur le Mont-Blanc, souverain, wagnérien… ...
L’efficacité du concert : Bernard Haitink dirige Elgar et Britten

L’efficacité du concert : Bernard Haitink dirige Elgar et Britten

Après Amsterdam, Londres est le second pôle important dans la carrière du chef d’orchestre néerlandais Bernard Haitink. Directeur musical du festival de Glyndebourne puis du Royal Opera House de Covent Garden, il fut aussi chef principal du London Philharmonic Orchestra de 1967 à 1979 sans oublier ses fréquentes invitations à la tête du London Symphony Orchestra. Lors de ses passages sur les rives de la Tamise, le maestro a développé ...
Des désagréments des concerts en plein air

Des désagréments des concerts en plein air

Festival coté cour / coté jardin Mons, Cour du Conservatoire. 24-VI-2005. Eduard Grieg (1843-1907) : Suite Holberg « dans le style ancien » opus 40. Ludwig Van Beethoven (1770-1827) : Romance pour violon et orchestre en fa majeur opus 40. Benjamin Britten (1913-1976) : Simple symphony pour orchestre à cordes opus 4 ; Camille Saint Saëns (1835-1921) : Introduction et rondo capriccioso opus 28 (arrangement : David Walter). Alissa Margulis, violon. Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, ...
Benjamin Britten : Concerto pour piano

Benjamin Britten : Concerto pour piano

Naxos enrichit son vaste catalogue d’un enregistrement supplémentaire en reprenant à son compte trois captations d’œuvres de Britten parues auparavant chez Collins Classics et datant de 1989 et 1990. Au cœur de cette parution se trouve le concerto pour piano op. 13. Le mouvement original « Récitatif et air », remplacé dans la version de 1945 par l’« Impromptu », est enregistré ici en première mondiale et est disposé à la fin du concerto. ...
Luxe aseptisé

The Turn of the Screw selon Luc Bondy : Luxe aseptisé

Bernard Foccroulle, l’actuel directeur du Théâtre Royal de La Monnaie, aura particulièrement œuvré pour établir au répertoire les opéras de Britten : Peter Grimes, A Midsummer Night’s Dream et The Turn of the Screw ont successivement foulé les planches du théâtre Bruxellois. The Turn of the Screw ayant même l’honneur de deux productions différentes. En 1999, le metteur en scène Keith Warner et le chef d’orchestre Antonio Papano conjuguèrent leurs efforts ...
André Jolivet (1905-1974)

André Jolivet (1905-1974)

Biographie Montmartrois de naissance, André Jolivet commence l’apprentissage du piano auprès de sa mère, puis avec Madame Casadesus. Enfant de chœur à Notre Dame de Clignancourt, il y suit l’enseignement du Maître de Chapelle l’Abbé Théodas qui l’initie au chant grégorien et aux musiques sacrées de la Renaissance. Toutefois le dessin, la littérature et surtout le théâtre (entrer à la Comédie Française était un de ses rêves d’enfant) emportent ses préférences. ...
Premières Noces

Présences 2005, Premières Noces

Programme fort composite pour ce XIe concert du festival Présences, où se côtoient les créateurs venus de Finlande, du Mexique, de Russie et de France, avec souvent en arrière-plan les Etats-Unis. L’américain Chœur Lionheart, formé de six voix d’hommes a capella, spécialiste des répertoires du Moyen-Age et de la Renaissance, avait passé commande à Marc-André Dalbavie pour une œuvre créée au Musée Guggenheim de New-York. Le compositeur pour ces Chants ...
Dans la solitude du porte-avion

Création munichoise de Billy Budd, dans la solitude du porte-avion

C'était le choix délibéré du chef de la maison, Sir Peter Jonas, de présenter le premier Billy Budd munichois dans la production d'un metteur en scène allemand, étranger aux traditions britanniques et à l'univers de Benjamin Britten et qui ne voit pas cette œuvre sous un angle historique. Et en effet, lorsque le rideau se lève, on ne découvre pas un vaisseau de guerre anglais de 1797 (l'année, nommée explicitement ...
Profane ou Sacré?

Profane ou Sacré?

Par Canticle (cantique) le commun des mortels entend hymne liturgique basée sur des textes para religieux. Britten ne déroge pas à cette règle, en conférant par sa nomenclature instrumentale et son écriture un coté éminemment lyrique et dramatique à ses cinq Canticles, leur donnant ainsi une image de cantate en miniature. Le premier d’entre eux, Canticle I opus 40 My Belove is Mine, prend son texte chez le poète du ...
Benjamin Britten, Songs avec orchestre

Benjamin Britten, songs avec orchestre

La soprano Felicity Lott qui sert à foison et surtout avec bonheur les rôles les plus enlevés des opérettes d’Offenbach sur les plus grandes scènes européennes, aborde avec l’English Chamber Orchestra les cycles de mélodies orchestrales en langue française de Britten, alors que Phyllis Bryn-Julson, qui fit ses débuts en 1966 dans le rôle-titre de Lulu à Boston, livre Our Hunting Fathers, la partie anglophone du disque. La phalange et ...
Britten et Walton par Maxim Vengerov et Mstislav Rostropovitch

Britten et Walton par Maxim Vengerov et Mstislav Rostropovitch

« Russia meets England ». Les deux éminents musiciens russes que sont Maxim Vengerov et Mstislav Rostropovitch se sont une nouvelle fois retrouvés pour graver un CD de concertos relativement peu fréquentés. Il y a quatre ans, le même tandem offrait le Concerto Cantabile de Radion Shchedrin couplé avec celui de Stravinski et la Sérénade mélancolique de Tchaïkovski (CD EMI 5 56966). Une belle réussite qui consacrait une fois encore l’archet virtuose ...

Britten et Bengtson ouvrent le bal

Nouvelle entité Angers Nantes Opéra (ANO) C’est sur la scène du théâtre d’Angers qu’a été officiellement inaugurée la nouvelle structure Angers Nantes Opéra (ANO) désormais dirigée par Jean-Paul Davois. C’est néanmoins sur un diptyque programmé par son prédécesseur, Philippe Godefroy, que l’ANO a été porté sur les fonts baptismaux. Constitué de deux œuvres du XXe siècle, ce spectacle, qui sera repris à Nantes la saison prochaine, était l’occasion de la création ...

Brouillard anglais.

On ne pouvait que se réjouir d’entendre ce très beau programme de musique anglaise, maintenant relativement popularisée par l’enregistrement mais encore trop rarement représentée en concert dans les salles françaises, d’autant que la présence de Yan-Pascal Tortelier, directeur de l’orchestre d’Ulster puis de l’Orchestre philharmonique de la BBC, semblait une caution solide. La Fantaisie sur un thème de Tallis de Vaughan-Williams, l’un de ses premiers chefs-d’œuvre, est à bien des égards ...

James MacMillan & Thierry Escaich : L’Orchestre de Bretagne à la Maison de Radio France.

Programme très séduisant de l’Orchestre de Bretagne à la Maison de Radio France : mélange deux jeunes compositeurs actuels, Escaich et MacMillan, à un « classique » du 20ème siècle, Britten, dans deux de ses œuvres de jeunesse les plus réjouissantes. C’est James MacMillan lui-même qui dirigeait l’orchestre venu se produire à Paris. Mais ce concert a surtout été l’opportunité d’entendre l’une des toutes dernières œuvres de Thierry Escaich : son concerto pour trompette ...

Un homme à la mer : les Crimes de Grimes

Peter Grimes Avis de tempête sur la Ville Rose ! Après deux spectacles ternes, il était grand temps que Toulouse se reprît ! Mission accomplie, grâce à ce suffocant drame maritime de l’un des plus grands compositeurs anglais du XX° siècle : Benjamin Britten. Violent réquisitoire contre l’exclusion, la bêtise et la morale mesquine. L’on pourrait craindre d’assister à un fait divers banal, une chronique sociale appliquée au destin d’un pêcheur marginal, en butte ...

Billy Budd « Initiales B.B »

Une salle bien vide pour la reprise de cet opéra « masculin » de Benjamin Britten (aucun personnage féminin n’est sur scène). Pourtant la production a déjà fait ses preuves et est l’une des plus réussies de l’OPÉRA BASTILLE. La mise en scène de Francesca Zambello dans l’unique décor modulable d’Alison Chitty n’a pas pris une ride depuis sa création en 1996 et reste toujours efficace, livrant à nu aux ...